Certains aliments pour animaux de compagnie peuvent mettre à l'épreuve un patient atteint de cancer

10.1

Lorsque notre chien est atteint d’un cancer, son corps est pleinement occupé à gérer et à surmonter les effets dus aux traitements parfois lourds, sans avoir encore à lutter contre les effets des substances toxiques contenues dans son alimentation. Nous devons donc veiller à ce que sa nourriture ne contribuera pas davantage au développement du cancer ou ne détériorera pas sa santé générale. Cependant, il est important de se rappeler dès le début du chapitre, que les chercheurs sur le cancer ne comprennent pas encore le mécanisme de l'influence nutritionnelle sur le cancer.

Il convient de se rappeler que les aliments destinés à la consommation humaine ont des seuils légaux beaucoup plus inférieurs pour certaines substances toxiques par rapport aux aliments pour chiens. En fait, certaines études ont démontré que les aliments pour animaux domestiques contiennent des toxines pouvant irriter l'intestin, affaiblir le système immunitaire et même être cancérigènes. Ces substances sont souvent interdites ou inaptes à la consommation humaine. Bien que toutes les expositions aux substances cancérogènes ne provoquent pas nécessairement le cancer, chaque exposition augmente pourtant le risque de développer ou d'exacerber un cancer.

 

Exemples de toxines que l’on pourrait trouver dans les aliments secs pour chiens industriels:


  • A.  Différents types de mycotoxines: 

Il s’agit d’un composé chimique toxique (moisissure) produit par certaines céréales et graines, qui constituent à leur tour le principal constituant de la plupart des produits fourrage séchés. Ces substances sont cancérogènes pour l'homme et les animaux. L’office fédéral suisse et allemand de la santé publique met en garde contre leur consommation.

Pour en savoir plus 
→ https://www.blv.admin.ch/blv/de/home/lebensmittel-und-ernaehrung/lebensmittelsicherheit/krankheitserre-und-hygiene/toxische-pilze.html 
→ 
 http: //www.bfr.bund .com / cm / 350 / mykotoxine_in_lebens_und_futtermitteln.pdf


  • Nitrates et Nitrites:

Il s’agit des conservateurs qui se trouvent dans de nombreux produits à la base de viandes transformées et fumées ainsi que dans nombreux produits alimentaires pour chiens. Ces substances sont indiquées sur l'étiquette de la nourriture pour chien. Bien que ces agents de conservation soient nécessaires pour prolonger la durée de conservation des aliments, ils sont nocifs pour la santé, pour l’homme ainsi que pour le chien. 

Les nitrites et les nitrates ne sont pas cancérogènes en soi. Cependant, lors du processus digestif, ils sont convertis en produits chimiques cancérigènes. Par conséquent, il n’est pas recommandé de donner à votre chien malade des aliments contenant des nitrites ou des nitrates. Ceux-ci incluent la plupart des variétés d'aliments commerciaux pour chiens, mais également de nombreux aliments destinés à la consommation humaine, tels que les charcuteries et saucisses.

Pour en savoir plus 
→  http://www.bfr.bund.de/de/fragen_und_antworten_zu_nitrat_und_nitrit_in_lebensmitteln-187056.html   (Voir le sous-chapitre "Existe-t-il un risque pour la santé ...")


  • Ethoxyquin :

Il s’agit d’une substance qui peut être trouvé dans la "farine de poisson" ("la farine de poisson" est indiquée sur l'étiquette de la nourriture pour chien) et qui a été prouvé de provoquer des lésions aux reins. 

Commentaire personnel : la nutritionniste de la Faculté de médecine vétérinaire de Zurich (Suisse) m'a déconseillé de nourrir mes chiens avec du saumon d'élevage! 

Lectures complémentaires :

https://www.wir-essen-gesund.de/giftigste-lebensmittel-der-welt/

https://pages.rts.ch/emissions/abe/9047587-que-mangent-les-saumons-d-elevage.html

http://www.b-a-r-f.com/Barfi-dans-le-monde-des-croquettes-boites-humides/les-substances-chimiques-contenues-dans-les-croquettes-pour-chiens-chats-et-furets.html

 


  • Amines hétérocycliques :

Il s’agit des substances toxiques produites lors du traitement à haute température d'aliments. Pour augmenter la stabilité et longévité au stockage des aliments pour chiens, un mélange de viande (déchets et résidus animaux) ou de poisson, de graisse, de céréales ou de pommes de terre est chauffé à des températures très élevées et pressé dans une machine, appelée extrudeuse, pour produire des croquettes. Ces températures élevées produisent des substances chimiques appelées amines hétérocycliques, qui sont connues pour être extrêmement cancérigènes. 

Il y a quelques années, ces substances ont également été trouvées dans certains aliments destinés à la consommation humaine (par exemple, les viandes grillées) et les autorités de la santé ont mis la population en garde contre la consommation. 

Lectures complémentaires : 
https://en.wikipedia.org/wiki/Heterocyclic_amine_formation_in_meat 


  • Acrylamide:

Il s’agit d’un autre agent cancérigène produit par l'application d'une chaleur élevée aux aliments, en particulier dans la production d’aliments pour chien (croquettes) à base des féculents tels que le maïs.


 

Nous, les propriétaires de chiens, sommes généralement très dépendants des aliments transformés, non périssables, abordables et disponibles dans le commerce, principalement des croquettes, qui, cependant, ne sont pas réellement l'aliment idéal à long terme pour tout animal de compagnie – surtout pas pour un animal gravement malade.

En effet, de plus en plus de propriétaires de chiens et d'experts en nutrition animale s'interrogent sur la qualité de la plupart des aliments industriels pour animaux de compagnie disponibles dans le commerce. La polémique au sujet de la qualité est d'autant plus importante en ce qui concerne les ingrédients alimentaires acceptés comme sûrs pour les animaux mais considérés comme inappropriés à la consommation humaine.

L'alimentation intégrale pourrait être la clé!

 

 

Un régime alimentaire spécial peut-il prévenir le cancer du chien?

10.1.1

 

Comme dans le cas du cancer humain, il n’existe malheureusement pas de régime alimentaire particulier ni de super-aliment permettant de prévenir le cancer chez le chien. Cependant, certaines études montrent les avantages de différents suppléments à base de plantes, fruits et légumes pour améliorer la santé globale d'un animal de compagnie, qu’il soit malade ou non. 

 Par exemple, dans une étude comparative de l’University of Pennsylvania State of Veterinary Medecine (école de médecine vétérinaire de l’université de Pennsylvanie), des chiens atteints d'un cancer (d'un hémangiosarcome) ont été nourris avec un champignon Yunzhi en tant que complément alimentaire (également connu sous le nom de champignon Coriolus versicolor). 

Les résultats étaient prometteurs : les chiens traités avec des champignons avaient gagné un temps de survie plus long par rapport comparativement aux autres chiens. Il convient de noter qu'il ne s'agit que d'une étude et que d'autres études sont en cours. En outre, tous les chiens participant à cette étude avaient déjà été diagnostiqués atteints de cancer. Ainsi, l’étude ne prouve pas qu’un régime ou un supplément particulier puisse prévenir le cancer, mais seulement que certains aliments ou suppléments ont un impact positif, ou au contraire négatif, sur la santé.

Pour plus d'informations sur divers compléments alimentaires, lisez l'article de l'Animal Medical Center de New York : 
https://penntoday.upenn.edu/news/compound-derived-mushroom-lengthens-survival-time-dogs-cancer-penn-vet-study-finds

 

 Pour en savoir plus:

→  https://www.amcny.org/blog/2016/09/01/spicing-up-cancer-treatment#

→ Informez-vous : 7 mythes sur le cancer chez les animaux domestiques démystifiés 


Régime alimentaire complet pour les patients atteints du cancer

10.2

Il est facile de changer vers un régime alimentaire intégral qui peut réellement améliorer la santé et renforcer le système immunitaire du chien, en particulier pendant le traitement du cancer, lorsque son état général est affaibli.

Au début, il faut un plan alimentaire personnalisé établi par un expert nutritionniste et un peu d'exercice dans la préparation. Toutefois, les avantages l'emportent sur la légère surcharge.

 

ATTENTION :

tout régime alimentaire doit être calculé par un nutritionniste expérimenté pour chaque chien individuellement et adapté à son état de santé! 

 

Au cours du traitement oncologique de notre chienne Alice, un programme diététique spécifique a été conçu sur mesure afin de faciliter sa digestion et  renforcer son système immunitaire, soumis à de dures épreuves durant les traitements et la maladie. Le régime alimentaire a été élaboré par l’Institut de Nutrition Animale de l’Université de Zurich, Suisse, individuellement pour son état de santé, son âge, ses besoins énergétiques et son poids. (voir le lien direct ci-dessous)

Lorsque vous modifiez le régime de votre chien, il est important de surveiller et contrôler régulièrement son poids et son état général. Si le chien augmente ou perd du poids, le plan nutritionnel doit être adapté en conséquence. Si votre chien a des problèmes avec les rations, par exemple s'il ne veut pas manger ou s'il commence à vomir, contactez votre nutritionniste dès que possible. Le régime alimentaire doit donc être adapté aux besoins de votre chien.

Conformément aux recommandations de l'Institut de Nutrition Animale à Zurich, le nouveau régime alimentaire a été complété par:

  • Capsules quotidiennes d'Oméga3 (capsules d'huile de poisson) et d'huile de lin, qui fournissent au chien des acides gras essentiels et qui ont également un effet anti-inflammatoire.
  • Poudre de coquille d'œuf (calcium)
  • Oligo-éléments essentiels (Kynovit BARF)
  • Vitamine D de la pharmacie
  • Vitamine B de la pharmacie
  • Vitamine A fournie par une grande portion quotidienne de carottes bien cuites.

En outre, la teneur en glucides a du être diminuée, car des études chez l'homme ont montré que la source d'énergie préférée de certaines cellules cancéreuses est les glucides.

On noua a recommandé pendant la chimiothérapie de bien cuire la viande et les légumes dans un peu d’eau, car les aliments cuits sont moins irritants pour le système gastro-intestinal et le système immunitaire et donc plus facile à digérer. L'eau de cuisson est ajoutée à la nourriture, car une grande partie des vitamines des aliments cuits est fondue dans l'eau. ATTENTION : cela ne s'applique pas aux pommes de terre, car l'eau de cuisson contient une substance toxique pour les chiens.

En outre, pendant la chimiothérapie, il ne faut pas donner trop d'anti-radicaux (tels que les vitamines A et C), car le but de la chimiothérapie est justement de produire des radicaux libres qui attaquent ensuite les cellules cancéreuses.

Si votre chien n'est plus capable de manger, une aide d’alimentation, telles que l'utilisation de sondes d'alimentation, peut s'avérer nécessaire.

Vous pouvez également demander au nutritionniste ou au vétérinaire des informations sur les stimulants de l'appétit, en particulier si d'autres médicaments affectent l'appétit de votre animal. Cependant, l'effet est controversé.

Ressource:

Consultation de nutrition de l'institut de nutrition animale

Faculté Vetsuisse Université de Zurich

Winterthurerstrasse 270

8057 Zurich

 

Pour la recommandation diététique et le calcul de l'Institut (également en français): Télécharger le questionnaire de l'Institut

→  Pour les recommandations de Dietplan et les calculs de l'institut (également en français):

→  Télécharger le questionnaire de l'institut

Pour en savoir plus:

https://pethelpful.com/dogs/paleo-diet-dog

https://healthypets.mercola.com/sites/healthypets/archive/2014/11/16/dogs-paleo-diet.aspx

http://www.silviacattani.it/paleo-dog-diet/

https://nutrapooch.com/raw-dog-food-barf-vs-prey-model-which-is-better/

"To keep it simple, the main difference here is in the way the two raw diets are prepared. With the BARF diet, the meals are often ground. For example, grinding a whole chicken and adding vegetables, fruits, eggs, or other supplements to the meal. ... Also, a BARF feeder gives whole, fresh fruits and vegetables.

The Paleo diet for people is also sometimes called the “Caveman” diet, because it includes only items that were available before humans began planting, including meat, fish, eggs, veggies, nuts, mushrooms, fruits, and occasionally honey. What the diet doesn't include are grains, dairy, or processed foods. Paleo diet is also advocated for dogs. Paleo is a lifestyle."

→  L' erreur millénaire de la médecine vétérinaire

L'erreur millénaire de la médecine vétérinaire par Klaus Dieter Kammerer. Publié à Germain en 2013, par exsuscitati

Que pouvons-nous apprendre pour nos chiens des recommandations nutritives anti-cancer pour l'homme ?

10.3

Comme nous l’avons vu au chapitre 3  sur l’étroite collaboration entre la recherche sur le cancer chez l’homme et les animaux, les chiens présentent une similitude génétique de plus de 80% avec l’être humain, selon l’American Animal Hospital Association (AAHA). En fait, certains types de cancer canin sont identiques à ceux chez l’homme et répondent donc aux mêmes traitements. Ces résultats profitent à l’oncologie animale.

Peut-on également déduire de ces résultats que les mêmes produits alimentaires présentent les mêmes avantages chez l'homme et chez le chien ? Il est tout à fait raisonnable de penser qu'un traitement dont il a été démontré qu'il aide les humains pourrait également aider les chiens. 

Examinons les recommandations suivantes de la fondation « Pink Ribbon » pour les patients humains atteints d'un cancer, dans notre cas du cancer du sein chez les femmes. Peut-être pourrions-nous nous en inspirer pour nos chiens!

Fondation Pink Ribbon

10.4

→ (voir le lien sous "en savoir plus»)

→ Pink Ribbon, une organisation globale de sensibilisation au cancer du sein chez les femmes.

Pink Ribbon recommande sur sa page d'accueil un régime anti-cancer composé principalement de fruits et de légumes, accompagné d'huile d'olive, d’huile de colza ou de lin, de beurre biologique, d'ail, d'herbes et d'épices. Même la viande ou les œufs sont au menu.

L'image suivante montre « l’assiette anticancéreuse » classique recommandé par de nombreux nutritionnistes.

En  savoir plus

  

Régime alimentaire est/et un mode de vie 

10.5

Heather Smith- une psychologue agréée - vit à Ayr (Ecosse) avec ses 4 chiens de races différentes.

Elle est une vétérante du sport canin de renommée internationale et réputée dans les domaines de l'obéissance, de l'agility, du heelwork to music et du canine freestyle. C’est une entraineuse de chiens, juge sportive, intervenante recherchée, exposante canine : bref, une femme avec une profonde expérience avec les chiens de longue date.

 

(traduction en français de son article à la fin de l'article de Heather Smith)

HEATHER SMITH'S NUTRITION RECOMMENDATIONS:


My thanks to Yvonne for creating this website, canine cancer as with human cancers seem to be more prevalent so I am sure this will provide a resource for so many who will echo my thanks.

I feel privileged to be asked to share my personal account of how I feed my dogs, and in doing so share my belief that a high quality raw and natural diet can keep a dog healthy as well as add to the enrichment of the dog’s life.

Sometimes it takes something to happen to our dogs before we look at what we are doing and how we are feeding them. This happened to me! One of my Bearded Collies, Polly was diagnosed with struvite crystals in her urine and she wouldn’t eat the special diets that we were prescribed by the vet, I was so concerned, as she was already very thin and ate very poorly at the best of times. I took advice from a natural feeder who suggested I changed her urines alkaline PH to acidic through feeding her meat especially red meat and whilst doing so hydrate her by not feeding dried kibble. I took the advice with trepidation as this was about 25 years ago and raw feeding wasn’t so fashionable however she never looked back and she lived until she was 16 years old without any ill health until her final week in life.

At the time I did think back to how my parents’ dogs were fed in the days prior to dried food, and raw meat was the order of the day. This was a turning point for how I fed my dogs and I did a lot of research before forming the conclusion that dried food is a convenience processed food and is the fast food of the dog world, just as bad for our dogs as human varieties of fast food are for us. Since Polly there have been other long lived dogs and I’ve had golden oldies that have lived long active lives to 16, 17 and 18 years old recently. I have now lived with two dogs that were weaned onto a raw diet by the breeder, Bonnie lived to sixteen years old and fought back from a stroke not even our vet thought she’d survive to live an additional two normal years and I currently have a rudely healthy Gertie at seven years old! Since Bonnie I have often thought that perhaps the varied diet is part of the varied lifestyle that gives my dogs something to live for.

So what do I feed my dogs? I guess I am a raw feeder though that term covers a wide variety of styles of feeding.   There are so many books to help you on your way and I started by reading Ian Billinghurst and Tom Lonsdale which give excellent advice and since then have found my own way to some extent.

My starting point is to feed human quality food and where possible both Organic and free range. We are what we eat and this should be good quality. I am sceptical of the quality of some commercial raw dog meats which are not fit for human consumption. If it’s not good enough for me then my dogs deserve better!

There are two meals a day for all my dogs by the time they are adult and a supply of treats throughout the day.

The main meal of the day is dinner in the evening which consists of meat, bone as well as fruit/vegetables and herbs. The meat and bone make up most of the meal approximately 75% and the remainder is the non-meat part.

These meals consist of a variety of raw fish and meats. I feed fish at least twice a week though I have been supplementing daily with fish oils all my life, initially with cod liver oil as my mother always did! They enjoy a range of meat types such as lamb ribs, oxtail, poultry such as chicken, duck, turkey on the bone and of course they do enjoy minces from pork, beef, lamb etc. I feed offal usually in the form of liver or tripe once a week too. The kind of fish also varies with salmon being an especial favourite. I use a lot of tinned fish such as mackerel, pilchards and sardines which are also very easy to use when travelling.

The dogs enjoy a bone source every day as part of dinner, but they also have recreational bones which are accessible all the time where they can chew by choice and this is the most popular activity at home. Bones act like toothbrushes for dogs keeping their teeth clean as well as forming a source of minerals, protein, fatty acids, Vitamins A, D and E nutrients such as copper and iron from marrow and fat and protein of course. My dogs all have great teeth right into old age!

Perhaps it’s because I am a vegetarian that I make such a deal about the fruit, vegetables and herbs aspect of my dog’s dinner. Dr Ian Billinghurst says this is an important aspect of a dog’s diet especially in relation to cancer and kidney disease. As such this has to be vitally important and I make vegetable and fruit mixes for my dogs to reflect this. These are pulped in my food processor for better and more natural absorption in my dog’s diets, and they can easily be prepared in advance and stored in ice cube trays in the freezer. I use vegetables and fruit that I eat and as such the variety they get is wide. There are a few fruits and vegetables that you can’t feed to your dogs such as onions and grapes and some that are not so suited to older dogs where I avoid tomatoes or any acidic fruit for them. In the summer my dogs like the strawberries and raspberries from the garden and have been known to steal them and in the autumn they eat the brambles from the bushes on walks and my little rescue eats the fallen apples from the trees. I do believe dogs know what is good for them!

Let’s not forget herbs which can be such a positive force in our diet. The herbs I grow are not just for me but for my dogs to share and I regularly add parsley, basil, oregano, rosemary, peppermint to the vegetable mixes. Herbs help the body’s immune system by acting as antioxidants; they help with cognitive ability in old age as well as play a role in cancer prevention as well as support immune function. I use both fresh and dry herbs and regularly add to both our veggie mixes as well as add separately where a particular dog may need something extra. My favourite antioxidant mix which includes watercress, peas, celery, spinach as well as parsley is an especial favourite. More than a few of my dogs choose to eat the herbs from those I grow at their level with antioxidant parsley and calcium filled basil being particular favourites with all. Recently through the spring and summer months I have been adding Oregano for ticks prevention which seems to be very effective as I have only removed two ticks all year!

Let’s not forget about breakfast even though it’s a small meal. Through the winter months this frequently is shared with me and includes porridge with berries, on other days they also enjoy a raw egg or perhaps two if it is little quail eggs and they have the fun of the shell removal, cottage cheese topped with sardines or flax seed oil is also popular and yogurt with blended fruit which in the summer I freeze for them is always appreciated.

Of course I do take into consideration the individual needs of each dog so for example my older dogs do not get pork especially if they have a touch of arthritis and I add bone broth (made of 80% bone and meat to 20% vegetables) to their diet most days of the week.

There are also titbits and treats to consider and there is an array of natural treats available these days. My dogs enjoy fermented Yak Milk chews and alternative rawhide chews but the reality is they enjoy a bone far better. For training I do dehydrate meat but also they get to have cheese, cooked meats, pate and a variety of homemade baked goodies from kipper cake to good old liver cake! When baking I do avoid wheat flour and use oats and rice flour in preference.

Treats are part of our lives and of course as I write this I am aware I have bought Dog Safe chocolate treats so the girls can have some chocolate when I have mine over Christmas. And they do enjoy table scraps if they are safe for them to have as well as a lick of the honey spoon or a piece of toast.

Raw feeding offers our dogs such variety in their diet that this surely has an impact on their wellbeing not only in terms of health but there enjoyment of life generally. We are all so aware of enriching our dog’s lives in other ways such as varying where we walk, teaching new things, and providing outlets for our dog’s natural instincts such as scent work. Now Imagine a life spent eating only kibble – not very enriching!

Heather Smith

RECOMMANDATIONS CONCERNANT LA NUTRITION DE HEATHER SMITH :


« Mes remerciements vont tout d’abord à Yvonne Belin pour la création de ce site Web. Le cancer touche de plus en plus de chiens (plus que 50%!). Je suis donc sûre que les informations fournies par Yvonne sur ce site constitueront une ressource précieuse pour de nombreux propriétaires de chiens, avant et après le diagnostic !

Je me sens privilégiée d’être invitée à partager ici mon expérience alimentaire personnelle avec les chiens. Ce faisant, je témoigne sur ma conviction qu’un régime naturel et de haute qualité peut maintenir un chien en bonne santé et contribuer à l’enrichissement de sa vie.

 

Comme souvent dans la vie, il faut que quelque chose arrive avant de réaliser que nous devons changer quelque chose. 

Cela m'est arrivé ! Polly – ma bearded collie -  a été diagnostiquée avec des cristaux de struvite (calculs urinaires)  dans son urine. Le vétérinaire lui a prescrit un aliment diététique spécial, mais elle l’a refusé. J'étais tellement inquiète parce qu'elle avait déjà un poids insuffisant et mangeait toujours très mal. Un nutritionniste naturel m'a conseillé de contrôler le pH de son urine en lui donnant à manger de la viande fraiche, en particulier de la viande rouge, et en laissant de côté les croquettes séchées industrielles. J'ai accepté ce conseil avec des sentiments mitigés : Il ne faut pas oublier, qu’il y a environ 25 ans, lorsque cet événement a eu lieu, la nourriture crue (dite BARF) n'était pas encore A LA MODE . Mais le succès a confirmé ce type d'alimentation : Polly a vécu jusqu’à l’âge de 16 ans, sans aucun problème de santé jusqu’à la fin.

À cette époque, je me rappelais aussi de la façon dont mes parents avaient nourri leurs chiens avant que la nourriture sèche existe : la viande crue et les restes de la cuisine familiale étaient monnaie courante. Ce fut un tournant pour moi. J'ai effectué des recherches approfondies et suis parvenue à la conclusion que les aliments secs commerciaux sont des aliments malsains, comparables au fast-food. Les deux sont mauvais à long terme - pour nous comme pour les chiens.

Polly n'est pas le seul chien qui a vécu avec ce régime jusqu'à un âge avancé: j'ai eu beaucoup de mamies et papies parmi mes chiens, qui étaient actifs et heureux jusqu'à l'âge de 16, 17 et 18 ans. Je vis actuellement avec deux chiens qui ont déjà été habitués par l'éleveur aux aliments entièrement crus dès le sevrage des chiots. Bonnie a maintenant seize ans et a surmonté  une grave attaque vasculaire cérébrale, ce qui a même étonné notre vétérinaire.

Comment je nourris mes chiens ? BARF (une abréviation pour « Biologically Adapted Raw Food»), en d’autres mots, je donne un aliment entièrement cru. Cependant, ce terme inclut aujourd'hui également une variante cuite. Il existe de nombreux livres pour vous aider dans votre chemin et vous facilitent la tâche. J'ai commencé à lire Ian Billinghurst et Tom Lonsdale, qui donnent d'excellents conseils. Au fur et à mesure des années, j'ai trouvé mon propre chemin qui correspond à mes besoins et ceux de mes chiens.

Ma philosophie est de ne nourrir que d’aliments de qualité destinés à la consommation humaine et, si possible, uniquement avec des aliments biologiques. Nous sommes ce que nous mangeons! Ceci s'applique également aux chiens. Je ne nourris que d’aliments de bonne qualité. Cependant, je suis très sceptique quant à la qualité des aliments crus pour chiens vendus dans le commerce et qui ne conviennent pas à la consommation humaine. Si ce n'est pas assez bon pour moi, ce n'est pas assez bon pour mes chiens !

Il y a deux repas par jour pour tous mes chiens à l'âge adulte (les chiots reçoivent 3 repas par jours) et une certaine quantité de friandises tout au long de la journée que j’utilise comme prime durant l’entrainement.

Le repas principal est le dîner du soir composé de viande, os, fruits et légumes et herbes. La viande et les os constituent la majeure partie du repas environ 75% et le reste est végétal.

Le consistant « viandes » est composé d’une variété de poissons et de viandes crus. Je donne du poisson au moins deux fois par semaine, bien que j’ajoute à chaque repas des suppléments en huiles de poisson, par exemple de l'huile de foie de morue, comme ma mère l'a toujours fait ! Le saumon frais est particulièrement prisé, mais j'utilise également de nombreuses conserves de poisson telles que le maquereau, les sardines, qui sont également très faciles à utiliser en voyage. Sinon, mes chiens reçoivent à tour de rôle des côtes d'agneau, de la queue de bœuf, des volailles telles que le poulet, le canard ou la dinde, ainsi que du bœuf et de l'agneau haché etc. Je donne aussi des abats une fois par semaine comme le foie ou des tripes.

Tous les jours, les chiens profitent d’une portion d’os pendant le dîner, mais ils ont aussi des os de loisir accessibles tout le temps qu’ils peuvent mâcher à leur guise. C’est l’activité la plus populaire à la maison. Les os agissent comme des brosses à dents pour les chiens, gardant leurs dents propres et constituant une source de minéraux, de protéines, d’acides gras, de vitamines A, D et E comme le cuivre et le fer à partir de moelle et de protéines. Mes chiens ont tous de belles dents jusqu'à un âge avancé ! Ce n’est pas seulement une question esthétique : en effet, les mauvaises dents et la plaque peuvent causer des maladies cardio-vasculaires.

Dr. Ian Billinghurst recommande également de grandes portions de fruits, de légumes et d'herbes pour la nutrition de nos chiens. Une nourriture avec un grand composant végétal pourrait prévenir le cancer et les maladies rénales. Je suis personnellement convaincue de cette thèse et je prépare donc régulièrement des mélanges de légumes et de fruits pour mes chiens. Je déchiquette le tout avec un mixeur de cuisine afin que les substances végétales soient mieux absorbées par le corps. Ceci est pratique car le mix peut être facilement préparé à l’avance et stocké dans des bacs à glaçons au congélateur. J'utilise des légumes et des fruits que je mange aussi moi-même. Comme je l'ai déjà dit, ce qui est bon pour moi, l'est aussi pour mes chiens. Cependant, il y a certains aliments végétaux que vous ne pouvez pas donner à vos chiens, tels que: oignons et raisins ! Les tomates et les fruits aigres conviennent moins aux chiens âgés. En été, mes chiens aiment les fraises et les framboises de notre jardin, qu’ils ont le droit de "piquer". Quand nous sommes dans la nature en automne, ils mangent directement les mûres sauvages ou attrapent une pomme tombée de l'arbre. Je crois que les chiens savent instinctivement ce qui est bon pour eux !

N'oublions pas les herbes qui peuvent avoir une force positive dans notre alimentation. Les herbes que je cultive ne sont pas juste pour moi, mais aussi pour mes chiens à « récolter » eux-mêmes directement du jardin. J'ajoute régulièrement au repas du persil, du basilic, de l'origan, du romarin, de la menthe. Les herbes aident le système immunitaire du corps en agissant en tant qu'antioxydants ; ils contribuent à la capacité cognitive chez les chiens âgés, jouent un rôle dans la prévention du cancer et soutiennent la fonction immunitaire. J'utilise aussi bien des herbes fraîches que des herbes sèches biologiques.  

Mon mélange végétal antioxydant préféré comprend du cresson, des petit pois, du céleri, des épinards et du persil. Mes chiens choisissent de manger les herbes qu’exprès je cultive à leur niveau : le persil antioxydant et le basilic riche en calcium sont particulièrement prisés de tous.

L'été dernier, j'ai commencé à planter de l'origan pour prévenir l'infestation par les tiques. Mes chiens n'avaient pas une seule tique cette année!

N'oublions pas le petit-déjeuner même s'il s'agit d'un repas plutôt petit. Souvent, nous le prenons tous ensemble. Il inclut du porridge avec des baies, surgelées en hiver. D’autres jours, ils dégustent un œuf cru, ou peut-être deux œufs de caille, et s’amusent à les croquer tout entier avec la coquille. Parfois, nous mangeons le fromage cottage nappé avec de l'huile de lin, des sardines ou des fruits frais.

Vous vous rappelez ? Ce qui est bon pour moi est bon pour mes chiens!

Bien entendu, les besoins individuels de chaque chien et sa santé sont pris en compte dans la composition de la nourriture: mes chiens plus âgés ne mangent pas de porc, surtout s'ils souffrent d'arthrite. Au lieu de la viande crue, ils reçoivent quotidiennement un bouillon de viande enrichi en os (composé à 80% d'os et de viande et à 20% de légumes).

En guise de friandise, mes chiens adorent le lait fermenté de yak ou les cornes de cerf à mâcher. Mais leur vrai favori sont les os. Pour l’entrainement, je déshydrate la viande, mais je donne aussi du fromage, de la viande cuite et coupée en petit dés, du pâté et des friandises cuites au four faites maison. Lors de la cuisson de ces friandises, j'évite la farine de blé et utilise de préférence l'avoine et la farine de riz.

Et mes chiens adorent les restes de table, une cuillerée de miel délicieux ou un morceau de pain grillé avec du beurre.

L'alimentation crue ou faite à la maison offre à nos chiens une grande variété d’aliments, ce qui a une influence positive non seulement sur le bien-être physique, mais également sur la qualité de la vie.

 

Nous en tant que propriétaires responsables sommes tous très conscients de l'importance de fournir à nos chiens des activités variées pour exploiter toutes leurs ressources physiques et intellectuelles, par exemple en modifiant les endroits où nous marchons, en leur enseignant de nouvelles choses et en fournissant des débouchés à leurs instincts naturels, tels que le travail des odeurs etc. Pourquoi arrêtons-nous nos efforts en matière de nutrition ?

Imaginez-vous une vie passée à ne manger que des croquettes, toujours les mêmes – QUEL ENNUI ! Imaginez-vous votre vie avec une nourriture basée uniquement sur des céréales sèches  - le matin et le soir – toute l’année – année après année :  MONOTONE !

Heather Smith