LES TRAITEMENTS CONTRE LE CANCER ET LEURS PRIX    (Suisse 2018)

8

 

Lorsqu'il s'agit de traiter un cancer chez le chien, la chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie sont généralement les options recommandées, seules ou en association. La médecine vétérinaire a également fait de grands progrès dans d'autres types traitements, tels que l'immunothérapie ou la thérapie cellulaire, mais ceux-ci sont encore peu utilisés.

Le protocole de traitement du chien sera établi par le vétérinaire de famille ou le vétérinaire oncologue et dépendra du type de tumeur, de son stade (c’est-à-dire de sa taille et de l'étendue des métastases) et d'autres facteurs. Dans la mesure du possible, une ablation chirurgicale visant à éliminer physiquement la plus grande partie de la masse cancéreuse fait généralement partie du traitement. La chirurgie peut être la seule option thérapeutique recommandée ou peut être réalisée avant ou après une chimiothérapie ou une radiothérapie.

Intervention chirurgicale

8.1

 

L'intervention chirurgicale consiste à retirer le maximum de la masse tumorale et, si possible, également les métastases existantes.

Cependant, environ 70% des patients atteints d'un cancer ont déjà des métastases avancées au moment du diagnostic. C'est la raison principale pour laquelle la chirurgie seule est rarement efficace pour soigner le patient. Cependant, la chirurgie peut offrir une approche préventive de certaines formes de cancer et jouer un rôle vital pour:


1

améliorer les chances de résultats en combinant la chirurgie avec d'autres formes de traitements tels que la radiothérapie et/ou la chimiothérapie, 


2
réduire la charge tumorale (pression exercée sur les organes environnants par une tumeur de grande taille) dans le but de soulager la douleur et d’éliminer le dysfonctionnement d’autres organes induit par la présence de la tumeur,


3
éliminer des tumeurs secondaires provenant des métastases.


 

Complications possibles lors d’une intervention chirurgicale:

Les risques associés à la chirurgie augmentent avec l'âge du chien et sont souvent liés à son état de santé général. Les décès consécutifs à une chirurgie sont principalement dus aux complications suivantes:

  • caillots sanguins dans les poumons (embolie)
  • infection de la plaie
  • perte massive de sang (hémorragie)
  • cicatrisation incomplète des plaies
  • pneumonie
  • collapsus cardiovasculaire
  • formation d'abcès

En outre, le cancer provoque souvent chez le chien un état de malnutrition susceptible d'altérer davantage sa capacité à récupérer du traumatisme provoqué par l'intervention.

 

Prix approximatif pour une intervention chirurgicale: entre 500.- et 3000.- CHF

(Source: Centre d'oncologie et d'imagerie animales, AOI, Hünenberg, Suisse)


 

Chimiothérapie

8.2

 

La chimiothérapie consiste à administrer des médicaments toxiques directement dans le sang du chien par voie intraveineuse ou orale. Ces médicaments ciblent et détruisent les cellules à division rapide, telles que les cellules cancéreuses. Malheureusement, les médicaments chimiothérapeutiques actuels ne permettent pas de distinguer des cellules cancéreuses d’autres types de cellules –saines- à division rapide. Par conséquent, la chimiothérapie présente le risque d'effets secondaires, notamment des nausées, des vomissements, de la diarrhée, de la faiblesse, la baisse de l’immunité et même, dans certains cas, la mort. Cependant, la probabilité d'effets indésirables graves est inférieure à 5% chez tous les chiens traités (voir ci-dessous). 


Voies d’administration de la chimiothérapie:

  • orale
  • intraveineuse (dans le sang)
  • sous-cutanée (sous la peau)
  • intramusculaire
  • intra-tumorale (directement dans une tumeur)
  • intra-cavitaire (dans une cavité du corps)

La chimiothérapie peut être administrée:

  • après l'ablation chirurgicale d'une tumeur dans l'espoir de tuer les cellules tumorales ou les métastases résiduelles
  • avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur existante

La plupart des chiens traités par chimiothérapie ne souffrent pas d'effets secondaires graves, et ne perdent pas leur pelage lors de la chimiothérapie. Toutefois certaines races (notamment celles qui présentent un pelage à croissance constante, comme les caniches et les Old English Sheepdog) pourraient perdre leurs poils et rester nues. Votre chien peut également souffrir de diarrhée temporaire, de vomissements et avoir moins d’appétit. Les médicaments peuvent cependant soulager ces effets secondaires.

La destruction de la moelle osseuse est une autre préoccupation à long terme des traitements de chimiothérapie. Ce type d'effet secondaire est très grave et rarement traitable. C'est pourquoi des analyses de sang régulières sont nécessaires pour surveiller l’évolution.

Environ 80% des chiens traités par chimiothérapie ne présentent aucun effet secondaire. Les chiens reçoivent des doses beaucoup plus faibles que les humains atteints de cancer et les médicaments sont administrés à des intervalles moins rapprochés. On estime que la probabilité d'effets indésirables graves est inférieure à 5% chez tous les animaux recevant une chimiothérapie. Avec une gestion appropriée, la plupart des animaux récupèrent sans conséquence en quelques jours. Au cours du traitement, la dose du médicament sera encore réduite/adaptée aux besoins de votre chien. 

Garder à l’esprit: l'objectif principal de la chimiothérapie chez les chiens n'est pas la guérison, mais la préservation de la qualité de vie pendant la maladie du cancer et l'allongement de l'espérance de vie malgré le cancer.

 

Prix approximatif pour la chimiothérapie complète: entre 500.- et 5000.- CHF

(Source : Prix ​​du Centre d'oncologie et d'imagerie animales, AOI, Hünenberg, Suisse)

Immunothérapie

8.3

 

L'immunothérapie est une nouvelle option thérapeutique pour les chiens atteints de cancer. Que les cellules cancéreuses soient capables de se développer et de se propager est dû au fait que le système immunitaire ne les reconnaît plus comme anormales, ce qui leur permet de continuer à créer des métastases.

Dans ce type de traitement, si le chien présente une tumeur qui peut être retirée, ses cellules cancéreuses sont utilisées pour créer en laboratoire un vaccin personnalisé, stimulant le système immunitaire afin qu'il reconnaisse et tue ses propres cellules cancéreuses. Ceci contribue aussi potentiellement à empêcher leur propagation (métastases).

Cependant, ce type de traitement n'est pas encore répandu et davantage de recherches seront nécessaires avant de pouvoir recommander l’utilisation de cette technique à grande échelle.

 

Le centre d'oncologie et d'imagerie animale de Hünenberg, AOI (Suisse) n'offre pas ce type de traitement.

 

 Ressources et lectures complémentaires:

→ Treat Cancer in Dogs with Immunotherapy

 

Thérapie par cellules souches

8.4

 

Jusqu'à présent, ce traitement n'est disponible qu'aux États-Unis.

La seule indication pour les chiens est le lymphome, où aucune intervention chirurgicale n'est envisageable. Après une radiothérapie du corps entier ou un traitement chimiothérapeutique visant à détruire les cellules cancéreuses, les cellules souches d'un chien donneur sont administrées par voie intraveineuse. On espère que les cellules saines greffées stimulent la croissance de nouvelles cellules saines.

Une cellule souche est une cellule qui a le potentiel de se développer en n'importe quel type cellulaire, avec la possibilité de régénérer le tissu dans une partie du corps endommagée par la maladie, et ainsi de restaurer sa fonction.

La thérapie par cellules souches chez les animaux utilise des cellules souches extraites de votre chien ou d'un autre chien de la même espèce. Le vétérinaire injecte les cellules souches par voie intraveineuse.


Coûte environ 30 000.- dollars américains.

Le centre d'oncologie et d'imagerie animale de Hünenberg, AOI (Suisse) n'offre pas ce type de traitement.

Selon nos sources, un seul institut aux États-Unis pratique ce type de thérapie.

 

Ressources et lectures complémentaires:

→ Thérapie à base de cellules souches pour chiens et chats?

 Explication de la thérapie par cellules souches Medivet Biologics

→ Stem Cell Therapy for Cats and Dogs?

Radiothérapie

8.5

 

En fonction du type de cancer et de l'état de votre chien malade, votre vétérinaire peut vous prescrire une radiothérapie plutôt qu’une chimiothérapie. 

La radiothérapie, tout comme la chirurgie, est une thérapie localisée et recommandée dans les zones du corps où la chirurgie n’est pas réalisable (par exemple, la cavité nasale, le cerveau, le visage ou dans les zones où la tumeur est trop proche d'autres organes vitaux comme le cerveau) ou si la tumeur est trop grosse pour la chirurgie et donc si l’opération comporte des risques trop élevés pour le chien. La radiothérapie a un effet direct sur la zone touchée. 

Les radiations produisent un effet biologique lorsqu'elles entrent en contact avec les cellules des tissus du chien. Lorsque les rayons traversent les tissus, ils provoquent une irritation des cellules cancéreuses, ce qui finit par les endommager et/ou ralentir leur croissance.

Tandis que la chimiothérapie est un traitement systémique (c’est-à-dire qu’une fois que la substance toxique est injectée, elle se disperse dans tout le corps), la radiothérapie est un traitement local qui n’est utilisé que dans la région de la tumeur, épargnant ainsi les tissus normaux. 

Une radiothérapie efficace est administrée en plusieurs séances: quotidiennement, ou une à trois fois par semaine pour un total de 20 traitements. Le traitement complet peut donc durer trois à quatre semaines. 

Chaque traitement individuel dure environ une heure, dont la majeure partie du temps est consacrée à l’anesthésie (endormissement et réveil). Le traitement lui-même ne prend que 5 à 10 minutes environ. 

Les chiens subissent une brève anesthésie générale pour effectuer des traitements de radiothérapie, principalement pour les maintenir immobiles. Le traitement de radiothérapie lui-même ne provoque aucune douleur directe, bien que certains chiens puissent présenter une irritation de la peau ou une fatigue générale après le traitement. 

Si vous habitez près de votre oncologue, vous pouvez amener votre chien pour des traitements quotidiens. Toutefois, si la distance et l'itinéraire vous posent problème, certains instituts proposent des options d'hospitalisation à leurs patients: leur chien reste à l'institut pendant la semaine et peut rentrer à la maison pour se reposer le week-end.

 

Prix ​​approximatif pour une radiothérapie complète: 600 - 5'000.- CHF

(Ressource: Centre d'oncologie et d'imagerie animales, AOI, Hünenberg, Suisse)

 

Ressources et lectures complémentaires:

→ What to Do When Your Dog is Diagnosed with Cancer: Treatment, Prognosis, and Costs

 

Hyperthermie

8.6

 

Le mécanisme exact de l’hyperthermie, qui conduirait à une diminution des cellules cancéreuses, n'est à ce jour pas entièrement compris. 

L'exposition à la chaleur provoque des changements dans la structure des protéines se trouvant dans les cellules, et ainsi modifient leur fonctionnement. On pense donc que l'hyperthermie et son effet sur les protéines peuvent tuer les cellules cancéreuses. 

On a pu observer que de fortes fièvres chez certains humains atteints du cancer ont conduit à une rémission du cancer. On a donc émis l'hypothèse que l'augmentation de la température corporelle pourrait constituer un nouveau traitement contre le cancer. La recherche sur l'utilisation de l'hyperthermie dans le traitement clinique du cancer a montré qu'elle est en effet mortelle pour les cellules, qu’elle provoque la régression tumorale, qu’elle augmente l'efficacité de la radiothérapie et renforce l'action de nombreux médicaments anticancéreux.

De nombreux facteurs, notamment la nature et la taille de la tumeur, influencent cependant l’efficacité de l'hyperthermie dans l'éradication de la totalité de la masse.

Le chauffage local de la tumeur est généralement effectué à l’aide d’un rayonnement micro-ondes, infrarouge, radiofréquence ou ultrasons. Ce qui limite actuellement l’utilisation à large échelle de cette méthode thérapeutique, c’est le besoin d'un équipement hautement spécialisé pour l'administration de l'hyperthermie.

Certaines cellules cancéreuses peuvent résister à la chaleur et échapper aux effets mortels de l'hyperthermie. Dès lors, l'hyperthermie est souvent associée à la radiothérapie ou à la chimiothérapie pour accroître l'efficacité globale du traitement.

Malheureusement l'hyperthermie endommage non seulement les cellules tumorales mais aussi les cellules normales. Pour cette raison, la toxicité associée à l'hyperthermie peut être importante.

 

Le centre d'oncologie et d'imagerie animale AOI de Hünenberg, AOI, (Suisse) n'offre pas ce type de traitement.

Acupuncture comme thérapie d'appoint

8.7

 

Le traitement anticancéreux conventionnel actuel repose principalement sur la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie et tente de renforcer la fonction immunitaire par immunothérapie. Beaucoup de ces traitements peuvent provoquer des effets secondaires graves chez le patient.

Pratiquée correctement par des spécialistes formés en médecine traditionnelle chinoise (MTC), l’acupuncture a peu ou pas d’effets secondaires.

L'acupuncture est principalement utilisée pour aider l'animal à mieux supporter les traitements classiques qui provoquent souvent des symptômes tels que fatigue, nausées, vomissements, bouche sèche et d’autres problèmes pouvant être suffisamment graves pour décider d’interrompre le traitement anticancéreux. L'acupuncture et la phytothérapie chinoise sont très efficaces pour atténuer ces symptômes, permettant ainsi à l'animal de terminer son cycle de traitement.

Aucune étude de recherche scientifique fiable n'a été réalisée pour vérifier les résultats de l’acupuncture et de la médecine chinoise en tant que traitements exclusifs du cancer.

La médecine chinoise est généralement considérée comme un traitement d’appoint en association avec des traitements plus traditionnels (par exemple la chimiothérapie). La médecine chinoise peut atténuer les effets secondaires associés à la chimiothérapie et à la radiothérapie, apporter un meilleur confort à l'animal et, éventuellement, ralentir la progression de la maladie et par conséquent prolonger sa vie dignement.

Pour avoir un effet, il faut généralement 1 à 3 séances d'acupuncture, à environ 4 semaines d'intervalle. Dans le cas du traitement de tumeurs très graves, la thérapie peut être prolongée pendant 1-2 ans.

 

Prix ​​par séance d'acupuncture: pour la première séance 165.- CHF, toutes les séances suivantes: 120.- CHF

(Source : Animal Clinik Ennetsee (ESK), Hünenberg, Suisse)

 

Ressources et lectures complémentaires:

→ Clinical Results on Acupuncture in Cancer-Treatment

→ Acupuncture for dogs with cancer?

→ Part 3: Treating Cancer in the Canine

Nutrition

8.8

 

Les symptômes du cancer comprennent une diminution de l'appétit et de l'apport alimentaire, une perte de poids progressive et un certain nombre d'anomalies métaboliques. Sans un régime équilibré, les patients peuvent mourir d’épuisement physique grave. Par conséquent, pour assurer un apport alimentaire adéquat, il faut veiller à ce que les chiens malades reçoivent une nourriture attrayante, hautement digeste et à haute valeur énergétique. Leur qualité de vie, leur espérance de vie et leur aptitude à suivre un protocole thérapeutique agressif en dépendront. (voir chapitre 11)

Malheureusement, certains chiens malades ne sont plus en mesure de s’alimenter seuls. Une alimentation manuelle doit alors être utilisée et, dans certains cas, des sondes d'alimentation ou des cathéters seront nécessairesCependant, l’administration de stimulants d'appétit, provoquant une augmentation immédiate de la consommation de nourriture, ne semble pas agir à long terme. Par conséquent, certains vétérinaires oncologues préfèrent utiliser des sondes d’alimentation ou des cathéters pour garantir une augmentation durable de la prise alimentaire.

 

Ressources et lectures complémentaires:

http://www.petmd.com/dog/conditions/cancer/what-do-when-your-dog-diagnosed-cancer-treatment-prognosis-and-aftercare