Les techniques de dépistage et leur prix    (Suisse en 2018)

7.1

Actuellement, l'échographie est la technologie la plus efficace pour le dépistage du cancer, mais outre l'échographie traditionnelle, il existe plusieurs autres techniques de dépistage.

Les techniques de détection et de diagnostic suivantes sont disponibles dans les cliniques vétérinaires modernes:

  • Échographie (ultrason)
  • Radiographie
  • IRM
  • TEP pour animaux (Tomographie par Emission de Positrons)
  • Analyses de sang


Dépistage par échographie

L'échographie, également appelée sonographie, est une technique dans laquelle des ondes sonores à haute fréquence, inaudibles pour l'homme, sont envoyées à travers la peau vers les organes internes depuis lesquels elles sont renvoyées comme un écho. L’image générée par ces échos s’appelle un sonogramme. Cette forme d'imagerie est couramment utilisée pour distinguer les tumeurs solides des kystes (cavités tapissées de cuticules dans les tissus). Parfois, une échographie est également utilisée pour examiner des masses autrement difficiles à voir ou à détecter par le toucher.

Les ultrasons peuvent également être utilisés en association avec d’autres procédures de diagnostic, telles que les biopsies (prélèvement de cellules cancéreuses ou de liquide au moyen d’une aiguille pour analyse en laboratoire).

Bien que les ultrasons ne soient pas adéquats pour détecter les signes très précoces du cancer, un dépistage régulier par ultrasons est recommandé deux fois par an à partir de l’âge de 5 ans.

Prix ​​par échographie thoracique et abdominale: entre 250.- et 500.- CHF 

(Source: Centre d'oncologie et d'imagerie animales, AOI, Hünenberg, Suisse)


 

Dépistage par l’analyse du sang

Chez tous les patients cancéreux, un test sanguin complet est recommandé sous la forme d’un hémogramme (globules blancs, globules rouges et plaquettes) et d’une analyse biochimique (enzymes du foie et du rein, protéines, glucose et électrolytes). De plus, une analyse d'urine est souvent nécessaire. 

Bien que ces tests ne soient pas spécifiques au diagnostic du cancer, ils peuvent contribuer à un diagnostic définitif en cas de suspicion. Les tumeurs ont souvent des effets secondaires sur le sang. Par exemple, elles peuvent provoquer une anémie, une quantité trop faible de plaquettes, des taux élevés d’enzymes hépatiques ou rénales ou provoquer des déséquilibres électrolytiques (potassium, sodium et/ou calcium). 

Bien sûr, les chiens peuvent avoir d'autres maladies que le cancer, ce qui peut également justifier un dépistage précoce approfondi.

Prix ​​par analyse: environ 80.- CHF

(Source: Centre d'oncologie et d'imagerie animales, AOI,  Hünenberg, Suisse)


 

Dépistage par radiographie thoracique (rayons X)

Qu’il s’agisse de la radiographie conventionnelle ou de la radiographie numérique utilisant des images informatiques, la radiographie a pour objectif principal de documenter la présence de l’anatomie sous-jacente et, dans d'autres cas, de détecter toutes les modifications fonctionnelles associées à la maladie. 

La radiographie thoracique est peu coûteuse et réalisée rapidement sur un animal éveillé (l’anesthésie n’est pas nécessaire). Cependant, elle est moins fiable pour la visualisation par exemple des métastases pulmonaires que la tomographie, une technique beaucoup plus coûteuse et sophistiquée réalisée sous anesthésie générale (voir le paragraphe ci-dessous).

La radiographie ne permet pas de distinguer une lésion bénigne (telle qu'un granulome) d’une croissance métastatique maligne. Un diagnostic sûr ne peut être obtenu que par biopsie.

Prix ​​par séance de radiographie: environ 200.- CHF

(Source: Centre d'oncologie et d'imagerie animales, AOI, Hünenberg, Suisse)


 

Dépistage par tomographie informatisée

La tomodensitométrie (ou tomographie) est le principal outil de diagnostic permettant de déterminer le stade de la tumeur ainsi que d’évaluer la réponse possible à un traitement futur. Le scan est réalisé dans un tube à rayons X et avec un détecteur pour obtenir des tranches planes ou en spirales de l'anatomie du patient. Il en résulte des centaines d’images assemblées par un ordinateur en images tridimensionnelles (3D). Celles-ci sont très utiles pour planifier avec précision des interventions chirurgicales ou la radiothérapie de tumeurs. 

La tomodensitométrie est également très utile pour évaluer rapidement des éventuelles métastases pulmonaires chez un patient (en moins d’une minute). Cette méthode nécessite que le chien soit immobilisé sous anesthésie générale. 

La précision de la tomographie est encore améliorée par l’utilisation d'un agent de contraste injecté par voie intraveineuse. 

La tomodensitométrie offre également des résultats supérieurs aux rayons X classiques pour l'imagerie de la cavité nasale, du crâne, de la mâchoire, des os du bassin et de la colonne vertébrale, ainsi que des poumons. En outre, les ganglions lymphatiques, en particulier ceux situés dans la région de la tête et du cou, peuvent être mieux visualisés et évalués. 

Prix par séances ​​autour de 1’000 CHF

(Source: Centre d'oncologie et d'imagerie animales, AOI, Hünenberg, Suisse)


 

Dépistage par IRM (imagerie par résonance magnétique)

L'imagerie par résonance magnétique consiste à créer des images détaillées de certaines zones du corps à l'aide d'un aimant. Cette forme d'imagerie n'utilise pas de rayonnement. Une IRM d'un organe interne est réalisée en plaçant le patient sur une table en mouvement. La table est placée dans une machine en forme de tube qui contient un aimant. Après une première série d'images, il est ensuite parfois nécessaire d’injecter au patient un agent de contraste pour améliorer la visibilité d'une tumeur. 

La session entière peut durer environ une heure durant laquelle les chiens sont anesthésiés pour s’assurer qu’ils restent immobiles. 

L'imagerie par résonance magnétique est excellente pour fournir des informations sur les structures des tissus mous, en particulier le système nerveux central (cerveau et nerfs).

Prix ​​par séance: environ 1500.- CHF

(Source: Centre d'oncologie et d'imagerie animales, AOI, Hünenberg, Suisse)


 

Dépistage par TEP scan (tomographie par émission de positrons)

Le TEP scan est une image informatisée des modifications chimiques se produisant dans les tissus et les organes internes. Les patients reçoivent une injection d'un mélange de sucre associé à une petite quantité de matière radioactive. Ce sucre radioactif aide à localiser une tumeur, car les cellules cancéreuses absorbent le sucre plus rapidement que celles des tissus sains. Une fois la substance radioactive injectée, le patient est allongé sur une table en mouvement pour environ 45 minutes pendant lesquelles il est déplacé et replacé dans le scanner TEP 6 à 7 fois. Ce laps de temps permet au médicament de circuler dans l'organisme et, en cas de présence d'une tumeur, le sucre finira par s'y accumuler.

Les scanners TEP sont précis pour détecter des tumeurs grosses et/ou agressives, mais pas trop pour les plus petites et/ou moins agressives.

Les scanners TEP sont largement utilisés chez les patients humains mais sont à peine disponibles pour les animaux. Cela va certainement changer dans un proche avenir.

(Source: Centre d'oncologie et d'imagerie animales, AOI, Hünenberg, Suisse, n’offre pas TEP imagerie)

 

Reconnaître les symptômes chez votre chien

7.2

Quels sont les symptômes de l’hémangiosarcome?

L'hémangiosarcome peut évoluer très rapidement, en quelques jours, d'une phase à l'autre, jusqu'à la crise. Par conséquent, le vétérinaire doit être consulté dès l’apparition des premiers symptômes et signes de suspicion.

  1. Symptômes initiaux:
  • perte d'appétit
  • perte de poids
  • léthargie
  • intolérance à l’exercice / paralysie partielle (pouvant se manifester par une boiterie)
  • vomissements / diarrhée
  • langue et gencives légèrement pâles
  • abdomen distendu
  • augmentation de la fréquence cardiaque et de l'effort respiratoire
  1. Symptômes ultérieurs:
  • persistance des symptômes de la phase initiale
  • refus de manger
  • comportement d’isolement
  • abdomen distendu
  • inertie mentale (déprime)
  • respiration difficile
  • halètement, essoufflement
  • crottes noires, goudronneuses et dures
  • effondrement soudain
  • incapacité à grimper sur des objets (escalier par exemple)
  • langue et gencives blanchâtres
  • perte de sang au travers de l’un des orifices corporels (anus, vagin, bouche, yeux, oreilles, nez,...)
  1. La crise:

Appelez immédiatement votre vétérinaire, quelle que soit la maladie!

  • respiration difficile
  • refus de manger ou de boire
  • convulsions neurologiques prolongées
  • vomissements / diarrhée
  • difficulté à uriner
  • sang dans les urines
  • effondrement soudain
  • hémorragie abondante - interne ou externe
  • gémissement de douleur, par exemple lorsque vous prenez le chien dans vos bras

 

Il convient de noter que la plupart des animaux cachent instinctivement leur douleur. Par conséquent, les vocalisations inhabituelles de votre animal peuvent indiquer que sa douleur et son anxiété sont devenues insupportables. Si vous entendez votre animal faire des bruits à cause de la douleur ou de l'anxiété, veuillez consulter votre vétérinaire immédiatement.

 

Ressources et lectures complémentaires: 

http://www.petmd.com/blogs/fullyvetted/2012/july/hemangiosarcoma_in_dogs-26511