Alice et son héritage

1

Comment tout a commencé

1.1

Le 4 Septembre 2017 notre chère Alice a succombé à un cancer virulent, à l’hémangiosarcome. Peu après la disparition de notre Border Collie, nous avons découvert que l'hémangiosarcome en effet est l'un des types de cancer canin les plus courants et meurtriers. Moins de 10% des patients survivent la première année après le diagnostic, la durée de survie dépendant fortement de la taille de la tumeur et de son stade plus ou moins avancé. 

Ce qui est certain: l'hémangiosarcome n’est non seulement la forme la plus commune, mais aussi la plus agressive, et guère curable. En moyenne, un chien sur trois décède du cancer, même à un jeune âge. Chez certaines races, on parle même de 50-60%. 

Rétrospectivement, nous nous sommes rendus compte que si nous avions eu plus de connaissance sur la maladie, les chances qu'Alice ait pu survivre plus longtemps à son cancer auraient été meilleures: le dépistage du cancer est crucial - comme chez nous, les êtres humains d’ailleurs. Mais nous manquions malheureusement de connaissances de base sur la maladie, ses symptômes, les méthodes de dépistage telles que ultrasons, analyses de sang et rayons X, ainsi que des informations détaillées sur les options de traitement.

C'était un constat rétrospectif dévastateur pour nous: C’était difficile à supporter qu'avec une CONSCIENCE du problème et des CONNAISSANCES sur les possibles plans d’action, le résultat aurait probablement pu être si différent.

Nous étions remplis de culpabilité atroce et de profonde tristesse.  

Dans les jours qui suivaient le décès d’Alice, nous avons littéralement reçu des centaines de messages de condoléances et de consolation du monde entier. Des propriétaires de chien des quatre coins du monde m'ont raconté l’histoire déchirante d'hémangiosarcome de leur chien.  J'étais - pour le moins que l'on puisse dire - consternée: j’étais loin de savoir qu’autant d’autres propriétaires de chien avaient connu le même sort que nous, avec leur chien bien-aimé? Tellement d’autres propriétaires de chien ont dû faire face au même diagnostic fatal étant aussi impuissants, ignorants et non préparés que moi!

C'est intolérable et inacceptable! Je devais faire quelque chose!

C’est alors que j'ai décidé de créer un site web à but non lucratif et non commercial avec pour objectif d'aider et épauler d’autres propriétaires de chien: ils ne devraient pas subir comme moi le sentiment d'impuissance, de désespoir et sans défense, à la merci des jugements de tierces personnes! Je projetais de rassembler et fournir des informations spécialisées mais compréhensibles et pratiques sur tous les aspects de la maladie - avant, pendant et après le diagnostic – le tout facilement accessible sur un seul site web.

The Alice-Ribbon Project était né - à la mémoire de notre Alice bien-aimée. C’était mon désire profonde de donner un sens à sa mort précoce!

Le but du site www.aliceribbon.ch, avec ses innombrables informations et outils sur tous les aspects de la maladie (souvent  tabouisés dans notre société), n’est pas de dresser un tableau pessimiste et démoralisant, mais d’éveiller chez les propriétaires de chien une prise de conscience saine du cancer canin. 

  • L'objectif de The Alice-Ribbon Project est d'assurer que nos chiens reçoivent les meilleurs soins possibles - avant et pendant la maladie, ainsi que pendant la dernière phase de leur vie. Ceci d’une part pour assurer leur dignité, d’autre part pour éviter des décisions d’euthanasie prématurées, inutiles, irréfléchies que l’on regretterait amèrement. 
  • L’objectif de The Alice-Ribbon Projectest d’informer les propriétaires de chien sur :
  1. les méthodes de dépistage du cancer canin
  2. la prévention, les examens vétérinaires réguliers, les symptômes, les traitements et thérapies . 
  3. la phase finale du chien, dans le cas où le diagnostic est fatal, afin d’assurer une vie et morte dans la dignité durant la vie restante. ­­­­­­­­­­­­­­­­­ 
  • L’objectif de The Alice-Ribbon Project est de fournir aux propriétaires de chien les informations nécessaires et techniquement correctes pour ainsi créer des propriétaires compétents, informés, aptes à prendre des décisions conscientes, intelligentes et individuelles, qui constitueront des interlocuteurs égaux avec les team vétérinaires.

Lorsque j'ai été confronté à de graves décisions concernant la vie, les thérapies et la mort proche d'Alice, je me sentais complètement dépassée, bouleversée, seule, ignorante, à la merci des jugements de tierces personnes. J'ai tout organisé au mieux de mes capacités : J’ai improvisé, inventé, passé des heures et des heures devant l’ordinateur pour trouver des informations utiles et compréhensibles sur le web. Cela aurait été un soutien pratique et moralement important pour moi dans cette situation désespérée d’avoir quelqu’un (ou un site web compréhensible et exhausif) pour me donner des conseils.

Aujourd’hui, grâce à de nombreuses personnes volontaires et généreuses, le www.aliceribbon.ch fournit des amples informations pratiques sur cette période difficile de maladie. Le site web offre un répertorie d’outils et d’aides afin de donner à nos chiens une vie de qualité et dans la dignité dans leur phase finale.

Pour les vétérinaires et les personnels médical cette période de maladie d’un de leurs patients n’est certainement pas une tâche facile non plus : les conversations dans le cadre de la consultation sur les maladies incurables, les diagnostics, les soins durant la phase terminale et le deuil avec des propriétaires de chien émotionnellement et techniquement débordés nécessitent des ressources supplémentaires! Les universités n’ont malheureusement pas encore inscrites des cours sur les compétences communicatives avec le client sur leur programmes afin de rendre ces moments tristes et délicats aussi dignes et réconfortants que possible – pour tous. Sur le site web www.aliceribbon.ch  (chapitre 13), les vétérinaires trouveront une boîte à outils de l’AAHA (American Animal Hospital Association) pour améliorer leurs compétences communicatives dans ces situations cruciales. Intéressant non seulement pour les vétérinaires!

Nous pouvons seulement aider nos chiens malades en tant qu'équipe soudée, vétérinaire et propriétaires de chien en collaboration!

Après le diagnostic fatal d'Alice, je me sentais complètement impuissante - ignorante. Internet était le seul moyen de recueillir rapidement des informations pour pouvoir me faire une idée de la situation et des options. Mais je ne me sentais pas en sécurité: le problème des informations sur le web, c’est que de nombreux sites sont soit obsolètes, soit non fiables, voire contradictoires. La plupart des sites sont des publicités commerciales suspectes plus ou moins camouflées pour des traitements ou des suppléments miraculeux. 

C'est pourquoi j'ai décidé de créer une collection d'informa-tions 100% non-commerciale, un recueil de tous les aspects du cancer canin, en particulier l'hémangiosarcome. Puisque je ne suis pas un vétérinaire et je n'ai aucune formation médicale, j'ai collaboré avec l' Animal Oncology and Imaging Centre (AOI), Hünenberg, Suisse  (www.aoicenter.ch/klinik). Le contenu des articles ont tous été examinés et vérifiés sur leur exactitude par une équipe vétérinaires de la clinque AOI afin d' assurer que les renseignements recueillis et présentés sur ce site soient médicalement et scientifiquement correctes et défendables. 

A ce sujet, je tiens particulièrement à remercier le Dr B. Kaser-Hotz (la directrice de l’AOI) et Dr. I. Flickinger pour leur soutien sans lequel la réalisation de ce site n'aurait pas été possible.

Partout où j'ai trouvé et résumé des tierces informations intéressantes sur le web, j’ai mentionné la source et fourni le lien web afin que le lecteur puisse s'approfondir d’avantage sur le contenu.

Bien que le World Wide Web soit une source excellente d’information - y compris ce site www.aliceribbon.ch  -, elle ne doit jamais remplacer l’expérience et les informations que vous recevez de votre vétérinaire.

Par conséquent, nous vous recommandons avant tout de consulter votre vétérinaire! Les informations présentées ici sont destinées uniquement à vous aider dans vos recherches approfondies et à vous fournir suffisamment d’informations pour vous permettre de poser les bonnes questions à votre vétérinaire - mais nous soulignons qu’elles ne sont en aucun cas exhaustives.

Les informations énumérées ne constituent pas une recommandation de ma part ni une recommandation du centre AOI Hünenberg. Veuillez formuler votre propre jugement en travaillant à travers ces sources et en faisant le meilleur choix pour votre chien.





L'Histoire d'Alice

Alice,
Jewel del Mulino Prudenza
31.3.2008 – 4.9.2017

Le pouvoir de l'amour - 
Alice et son héritage en tant que membre de la famille

1.2.1

A ma chère Alice :

Je me souviens comme si c'était hier du jour où nous t’avons ramenée chez nous  - je ne peux pas croire que cela fait déjà 10 ans! Tu es entrée dans nos vies comme une étoile filante. Rien n’était plus comme avant: tu as illuminé notre vie, tu l’as changé à jamais - pour le mieux.

Tu as volé nos cœurs, nous as ensorcelés.

Tu avais les plus beaux yeux et un sourire charmant: tu étais le chiot le plus mignon. Au début pourtant tu étais très timide, plutôt peureuse. Mais nous t’avons protégée avec notre amour dès le premier instant, et très bientôt, tu es devenue une chienne confiante et fière.

Tu nous suivais à chaque pas : Dès le premier instant, nous étions inséparables. Tu nous accompagnais partout, même au travail, à mes cours à l'Université de Lugano. Je n'oublierai jamais comment tu es montée l'escalier de l’école, fière comme un pape d’être là. Comme si c’était la chose la plus naturelle du monde, tu me précédais jusqu’à ma salle de classe. Tu étais mon assistante universitaire et l’ étoile VIP aux yeux de mes étudiants.

Tu nous as aimés sans réserve – pour le meilleur et pour le pire, malgré nos erreurs et notre manque d'expérience en matière d’éducation de chien.

Tu es entrée dans ma vie quand elle était le plus noir et grâce à toi j’ai réussie à surmonter des moments très difficiles. Tu étais mon chien de thérapie.

Tu étais unique. Tout le monde accordait à dire que tu étais un "une-fois-en-un-million » -chien. Nous étions des âmes sœurs et nous avons vécu d'innombrables aventures ensemble: grâce à ton succès dans la discipline sportive du Canine Freestyle (dog dance), nous avons parcouru le monde entier pour remporter d'innombrables trophées internationaux. Les médias à travers l’Europe s’intéressaient à toi et d’innombrables articles et reportages télévisés sur toi ont été publiés. Tu étais un numéro un, une étoile sportive internationale. Nous nous sommes tellement amusés ensemble et avons beaucoup appris les uns des autres.

Tu étais pour Mona et Lisa (ta meute privée et nos deux autres Border Collies) la mère adoptive la plus merveilleuse - et la plus sévère! Tu leur as appris tout ce qu’il faut pour devenir les meilleurs chiens que nous puissions demander. 

Tu étais ma vie, mon Alice au pays des merveilles. Toutes mes pensées, chaque fibre de mon corps, chaque coup de cœur, toutes mes joies et toutes mes peines t’étaient dédiés. 

Puis, soudainement, de façon inattendue, tu es tombée très malade et le destin a décidé que le moment était venu pour toi de partir. Tu n'avais que neuf ans, beaucoup trop jeune pour devenir une étoile éteinte dans le ciel! Nous étions bouleversés! Tu nous as seulement donné trois semaines pour te dire au revoir.

Maintenant, tu es partie ....

Nous avons été tes protecteurs toute ta vie, mais nous ne pouvions pas te protéger du cancer. Nous sommes infiniment reconnaissants du temps précieux que tu nous as accordé, pour tous les moments magnifiques et inoubliables passés avec toi ... mais nous en voulions plus! Nous voulions vieillir avec toi, voir ton visage souriant chaque matin, jouer au frisbee avec toi, nager avec toi dans tous les lacs de montagne, s’affronter dans d’avantage de combats de boules de neige, te permettre de creuser plus de trous dans le jardin, te donner plus de baisers, faire plus de promenades en montagne, mangez plus de hot-dogs au kiosque Djurgårdsbrunnbro à Stockholm, et bien plus encore. Nos cœurs sont brisés – pour toujours.

Tu seras toujours notre amie, notre fille, notre sœur, notre partenaire, notre ÉTOILE. Ton visage souriant est gravé dans nos cœurs, ton amour inconditionnel remplit nos cœurs pour toujours !! 

Mais comment allons-nous pouvoir survivre "pour toujours" sans toi à nos côtés?











Tu nous as aimés sans réserve – pour le meilleur et pour le pire, malgré nos erreurs et notre manque d'expérience en matière d’éducation de chiens.

Le pouvoir du modèle - 
Alice et son héritage sportif

1.2.2

Tu n'étais pas seulement le meilleur chien de famille que l’on puisse s’imaginer, mais également un chien sportif du plus haut niveau, bien que tu aies seulement commencé l’entrainement à l'âge de 3 ½ ans – un âge avancé pour un chien sportif !

Et tout a commencé avec une coïncidence impromptue :

Tu étais – soit dit entre nous - une personnalité plutôt têtue, et l'obéissance de base était une abomination pour toi. Nous avons suivi des cours d’entrainement de chien, l’un d’après l’autre, mais en vain: tu continuais à seulement faire à ta jolie tête. Nous avons donc décidé d’essayer avec un cours d'obéissance. Hélas, le cours que je désirais suivre était déjà complet. Il ne restait plus qu'une place libre dans un cours appelé Dog Dance»Dieu seul sait ce que cela peut bien être comme bêtise ridicule", pensais-je,  »mais je peux toujours m’inscrire, jusqu'à ce qu'une place dans l'autre cours soit libérée », question d’avoir un pied sur le seuil de la porte. Et - des miracles peuvent encore se produire! – tu l’as aimé dès la première leçon, et moi aussi !

Ton talent extraordinaire a été remarqué dès le début. Nous avons commencé à pratiquer ce sport sérieusement, avec beaucoup de persévérance, de diligence et de plaisir : et tu en es sortie un chien transformé, en mieux !!

Avec ton incroyable talent et ta passion pour les mouvements élégants et sophistiqués, ma chère Alice, tu as révolutionné à jamais ce sport - HTM et Canine Freestyle! Tu as démontré que ce sport exige une collaboration entre chien et partenaire humain sur un  pied d’égalité: le chien n’est pas seulement un accessoire mignon. Tu as prouvé que c’est  grâce à la combinaison entre un haut degré de difficulté technique et une chorégraphie artistique que cette discipline de sport canin merveilleuse peut être assimilée à tous les autres sports classiques compétitifs. Tu as montré que cette discipline n’a plus rien à faire avec un spectacle saltimbanque ou un numéro de cirque.  

En effet, ton plus grand triomphe et honneur était quand – post-mortem -  en 2018, toi et moi, nous étions nommées « Athlètes de l’année 2017 de la commune Kriens » ensemble avec d'autres athlètes des disciplines classiques. 

Les chiens ne peuvent pas danser! Certes ! Mais je pense que nous avons été en mesure de démontrer que avec un chorégraphie sportive - techniquement exigeante et ambitieuse et artistiquement soigneusement préparée - une équipe chien-maître peut inspirer et engager émotionnellement le public. Nos chorégraphies belles, étonnantes et passionnées ont émerveillé le public.

Merci encore, chère Alice, d’avoir contaminé tant de passionnés de chiens par le virus de ce sport passionnant.

Vous avez rendu le pouvoir de l'amour visible partout où tu es apparue.

Championnat du monde FCI 2016, Moscou, Canine Freestyle -médaille d'or pour Yvonne Belin et Alice

 

Championnat du monde FCI 2014, Helsinki, Canine Freestyle - médaille d'argent pour Yvonne Belin et Alice 

Crufts 2013, Birmingham GB, 4ème place finale pour Yvonne Belin et Alice

  



Ton talent extraordinaire a été remarqué dès le début.

Le pouvoir du courage - 
Alice et le cancer

1.2.3

Alice et moi étions inséparables dès le début: les instants où nous n'étions pas ensemble se comptent sur les doigts d’une main. Nous avons voyagé ensemble, passé notre temps libre en compagnie, régulièrement entraîné Canine Freestyle, participé à d'innombrables compétitions dans le monde entiers. Elle m’accompagnait au travail. Nous avons gravi d'innombrables montagnes suisses, joué dans la neige, nagé dans des lacs de montagne ... et bien plus encore.

Quand ma vie était la plus sombre, Alice était à mes côtés. Quand ma vie était au plus heureuse, elle l'a partagée avec moi. Elle était mon nord et sud, mon est et ouest. Chaque pensée et action de ma vie ont été dédiés à Alice.

Sa santé était très importante pour nous. C'était un chien de sport au plus haut niveau international et j'ai pris toutes les précautions possibles pour éviter des blessures: pas de séance d'entraînement sans exercices d'échauffement préalables, d'exercices cardiovasculaires et de récupération. Je la faisais examiner régulièrement par le physiothérapeute et le vétérinaire. Aucune vaccination n'a été manquée et des analyses de sang régulières ont été effectuées: chaque test a donné les meilleurs résultats - elle était en parfaite santé. Son régime alimentaire était optimal: elle recevait des aliments cuits par moi (viandes, poisson, légumes, fruits, salades etc.) avec tous les suppléments nécessaires. Je prenais régulièrement soin de son corps et de son pelage: son pelage brillait comme un miroir. Elle était aimée et chérie, soignée et choyée 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Alice était une chienne contente et heureuse.

Nous étions tous tellement heureux ensemble - moi, mon mari, Alice et ses deux sœurs adoptives Mona et Lisa.

Parfois, lorsque nous étions particulièrement heureux ensemble, une peur inexplicable et douce m’envahissait: " ce bonheur ne peut pas durer éternellement!" 

Et voilà, c’est ce qui s’est passé ...

Comme une hécatombe d’un ciel serein.

L'été 2017 était particulièrement chaud et Alice semblait très épuisée au début d'août. Je me suis expliquée cette fatigue inhabituelle d'un part avec le nouveau chiot dans la famille (Lisa) et d'autre part avec la chaleur insupportable. J’ai laissé Alice reposer toute la journée dans l’ombre fraîche du jardin. Puis un jour, j'ai remarqué que sa langue était très blanche, comme c'est souvent le cas durant une grippe. J'ai téléphoné au vétérinaire, et l'infirmière m'a rassurée que c'était certainement à cause de la chaleur. Elle m'a conseillé de la laisser tranquille, ce que j'ai fait. Cependant, le lendemain, Alice a refusé de manger, ce qui était plus qu’inhabituel pour elle. De plus, j'ai remarqué que ses gencives étaient maintenant également blanches. Je suis immédiatement allée chez le vétérinaire.  Le vétérinaire donnait immédiatement son diagnostic: Hémangiosarcome. La rate éclatée ! Une condamnation à mort! Hémorragie intérieur! Elle était en train de mourir! Peu après l'ablation chirurgicale de la rate, notre vétérinaire nous a immédiatement suggéré d’envisager l'euthanasie! J'étais sans parole, choquée, terrifiée, alarmée, sans comprendre! Le ciel avait ouvert ses vannes. Une avalanche mortelle - froide, sombre, assourdissante, suffocante - nous a entraînés dans l’abîme, nous a ensevelis. La terre se dérobait sous nos pieds! C'est impossible, impossible! REJET!

Nous étions impuissants, incapables de penser clairement, trop confus pour comprendre les dimensions de ce qui nous avait été communiqué. Comment cela pouvait-il être possible? Il y a seulement quelques jours de là, nous avons encore jouer d’une manière exubérante avec Alice ! Elle était en bonne santé, en forme et active comme un chiot. C’était une chienne si forte – elle ne pouvait pas être mourante! Jamais !

Mais on ne nous a pas laissé du temps pour réfléchir. Nous avons immédiatement dû emmener Alice dans une clinique vétérinaire spécialisée de l’oncologie pour une opération en urgence: sa rate a dû être ablaté chirurgicalement et sa hémorragie interne stoppé. A si courte terme, aucun chien donneur de sang n'a pu être trouvé, de sorte que ma deuxième chienne Border Collie a dû intervenir en subsidiaire comme donneur de sang à Alice!

Nous avons simplement fonctionné, en faisant aveuglément confiance et en suivant les instructions et les explications de l'équipe vétérinaire. Toutes les explications et informations que nous a données la vétérinaire assistante russe très sympathique ont été enregistrées par nous uniquement à travers un brouillard épais. La terminologie médicale complètement inconnue – donnée en anglais que plus est -, les abréviations et le jargon nous ont frappé comme des grêlons. Nous étions sur Terra Incognito. En raison de notre ignorance totale, nous ne pouvions même pas poser de bonnes questions. Je ne connaissais même pas l'existence d'un organe appelé rate, encore moins sa fonction. Ou que l' hémangiosarcome est le cancer le plus répandu et meurtrier chez les chiens.

Après l'opération, notre humeur s'est éclaircie rapidement: nous avons été surpris de voir à quelle vitesse Alice s'est rétablie après la chirurgie!! Elle semblait avoir été renaît, heureuse, active, à nouveau sur pieds: d’où avait-elle tout ce courage? Je pensais que nous avions probablement obtenu un mauvais diagnostic. J’ai cru à un mauvais film, surréaliste. Nous étions si heureux de voir Alice si alerte et pleine de vie, désireuse de reprendre sa vie active d’auparavant. Nous sommes entrés dans la phase des NÉGOTIATIONS : « Si Alice survie à ce cauchemar, nous promettons que ... » .

Deux semaines après le diagnostic, une fois la cicatrice guérie, on a prescrit à Alice un traitement par chimiothérapie, ce qui a nourri notre espoir de guérison: elle serait guérie et vivrait encore de nombreuses années! Cependant, le choc suivant a frappé quand on nous a dit que la chimiothérapie chez le chien n'était pas conçue pour guérir, mais seulement pour prolonger l'espérance de vie et améliorer la qualité de vie des mois restants. En d'autres termes, elle était irrémédiablement condamnée ... La vie nous a trompés ! RAGE!

On nous a dit qu'Alice pourrait se sentir un peu malade peu après la chimiothérapie. Heureusement, après la première injection, elle n'a montré aucun effet secondaire. Mais dix jours plus tard, elle a commencé à saigner abondamment de la vessie - mais elle était toujours en forme et mangeait avec appétit. Nous sommes retournés chez le vétérinaire et avons appris qu'elle n'avait que quelques jours ou peut-être quelques semaines à vivre. Le dernier vestige d'espoir nous a finalement été retiré: DÉPRESSION ET RÉSIGNATION!

Nous savions maintenant que c'était la fin, irréversiblement, même si Alice semblait toujours pleine de vie et de force. Nous avons donc voulu rendre ces derniers jours le plus mémorable que possible pour elle - et nous. Nous ne voulions pas céder à la dépression et tristesse. Nous n'avons pas de temps de nous plaindre, de nous sentir coupables envers Alice. Notre seul désire était de rendre les derniers jours ensemble très spéciaux. Nous avons décidé d'accepter notre destin et de dresser une liste de choses et d’expériences à faire avant de mourir : une « bucket list ». Notre liste pour Alice était longue, mais en un peu plus qu’une semaine, nous avons pu cocher beaucoup d'activités ensemble avec Alice. C'étaient toutes des activités que nous savions qu'elle aimait plus que tout: et comment elle les a aimés!!  C'était incroyable de voir à quel point elle était heureuse, en forme, active et pleine de vie: elle était si forte et courageuse!

Le cancer ne lui/nous a pas donné assez de temps pour pouvoir finir la liste d’Alice ... Il restait encore tellement d'entrées, en première place: «Vieillir ensemble ... »

Quelques jours plus tard, le 2 septembre 2017, Alice s’écroula et ne put plus se lever. Sa force l'avait quittée. Nous l'avons étendue sur notre lit à côté de nous, où elle a dormi paisiblement. Ses yeux brillaient toujours de soif de vie, mais son corps était défaillant.

Le lendemain, je l'ai portée dans mes bras sur l'herbe fraîche du jardin, elle l’a adoré, et même commencé à chasser les mouches. Mais ses jambes ne la portaient plus, sa force physique s'était effondrée. Elle ne mangeait, ni buvait plus. C'était la fin!

Nous sommes très reconnaissants pour ces derniers jours que nous avons été permis à passer ensemble – en allégresse.

Dans la nuit du 3 au 4 septembre 2017, elle est décédée, naturellement, chez elle, dans les bras de mon mari. 

 

 

 

 

 

 

 

  



Quand ma vie était la plus sombre, elle était à mes côtés. Quand ma vie était la plus belle, elle l'a partagée avec moi. Elle était mon nord et sud, mon est et ouest. Chaque pensée et action de ma vie lui étaient dédiées.

Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis!

Victor Hugo